Optimiser un courrier, capter au mieux le destinataire, obtenir satisfaction.



Les premiers mots d'un courrier sont traditionnellement considérés comme faisant partie des plus importants. Mais ils ne doivent pas vous bloquer dans la rédaction de votre lettre, car ils ne sont pas les seuls écueils que vous risquez de rencontrer.



1) Capter l'attention du lecteur

Pour vous venir en aide, il existe en premier lieu des phrases-types, passe-partout, que l’on peut employer sans grand risque quand on manque d’inspiration. Et là, je vous vois venir : le titre de cet article suppose qu'on va pouvoir rédiger une lettre plus percutante que la moyenne, et voilà que je vous conseillerais de la commencer par une introduction bateau ? Pas de panique, l'idée est de passer le blocage et poursuivre la rédaction : on pourra y revenir et l'améliorer plus tard, une fois la lettre terminée.

Par exemple :

→ "En réponse à votre courrier du…"

→ "J'ai souscrit le 30 octobre 2019 un contrat de... C’est pourquoi…"

→ "Je vous remercie de… Vous constaterez que…"


2) Obtenir satisfaction

En réalité, la difficulté de l'exercice, rédiger une lettre, est ailleurs : il faut trouver les mots justes. Pour y parvenir, il faut absolument prendre le recul nécessaire, passer le cap de l'émotion qui a déclenché l'envie ou le besoin d'écrire (un souci, une colère, un sentiment de panique) afin de savoir d’abord ce que l’on a vraiment à dire.

"Pour quelle raison ai-je décidé d'écrire à cette personne ?" : c'est cela, l'objet de votre courrier, qui a de l'importance ! Demandez-vous ce que votre interlocuteur doit retenir de votre lettre, et quelle action vous attendez de lui une fois qu'il l'aura lue.

Par exemple :

→ "Je souhaiterais un rendez-vous."

→ "J’exige des explications."

→ "Je sollicite la prise en charge de ma formation."


3) Le plan de votre lettre

Le premier paragraphe du courrier permet toujours d’exposer votre requête. Gardez les précisions et autres digressions pour la suite. Encore faut-il donner envie de lire cette suite…

Du coup, qu’est-ce qui peut susciter l’intérêt de votre correspondant ? D'une manière générale, mettez-vous toujours à sa la place : "Qu'a-t-il envie de lire ici ?" ENVIE ! Afin de capter au mieux son attention, il faut flatter l'ego de votre interlocuteur, abandonner le « je » pour mieux lui parler de ce qui le touche vraiment : lui-même ! Et là, nul besoin d’originalité : soyez efficace et allez directement au but.

Par exemple :

→ "Vous recherchez une secrétaire polyvalente qui sera chargée de…"

→ "Vous attendez de vos stagiaires une grande rigueur et de bonnes qualités relationnelles…"

→ "Vous m’avez indiqué que…"



En résumé :

- L'originalité seule ne paiera pas.

- Identifier clairement le pourquoi de votre correspondance.

- Mettez-vous à la place du lecteur.

- Soyez direct.