La lettre de motivation : la collection (5/8)

Mis à jour : août 13


Cet été, j'ai décidé de décliner le thème de la lettre de motivation, en 8 volets, un par semaine. Pour ce faire, je compile ici des articles que j'ai eu la joie d'écrire pour vous depuis 15 mois autour de ce document souvent mal compris, toujours craint et sur lequel une personne en quête d'un emploi passe, à mon sens, bien trop de temps.

Je vous souhaite un bel été, et de bonnes vacances si vous avez la chance de pouvoir en prendre.

Quand on parle de la lettre de motivation, on a plutôt l'habitude de mentionner, ici ou ailleurs, les bonnes pratiques en la matière. Aujourd'hui, je vous propose de prendre le problème à l'envers, et de lister avec vous ce qu'il faut à tout prix éviter si l'on veut garder des chances d'atteindre sa cible.

1. Les fautes d'orthographe

On ne le dira jamais assez. Et ôtez-vous de la tête que vous êtes un maître en la matière, nul ne l'est jamais assez. Faites-vous donc relire.

2. Le niveau de langue

Vous recherchez un emploi, vous ne rédigez pas le prochain Prix Goncourt : soyez simple et cohérent dans l'utilisation de la langue française. A contrario, vous vous adressez quand même à une entreprise, à des personnes qui appartiennent au monde du travail et qui, pour la plupart, pourront être vos supérieurs hiérarchiques : ce ne sont pas vos potes.

3. La police d'écriture

La majorité des lettres de motivation se font via traitement de texte. On connaît les possibilités qu'offrent ces logiciels, ne tombez donc pas dans le piège consistant à montrer que vous connaissez toutes leurs petites astuces. Notamment, choisissez une police sobre, sans toutefois vous limiter impérativement au Times New Roman ou à l'Arial. Pensez surtout que votre lettre doit être lisible et agréable à l’œil.

4. Rédiger une lettre unique pour toutes les offres Ça, c'est juste impossible. Le job proposé par l'entreprise E ne sera jamais exactement identique à celui de la société S : étudiez bien le descriptif de poste afin de personnaliser au maximum votre lettre. Et, évidemment, selon que votre candidature répond à une annonce ou pas, selon le type de contrat concerné, votre lettre de motivation sera à chaque fois différente.

5. Se tromper dans le nom de l’entreprise (et citer le concurrent) Peut-être est-ce là la plus humiliante des erreurs, malheureusement si courante ! En effet, vous montrez votre profond désintérêt pour l'entreprise que vous visez. Dans ce cas, le recruteur ne se donnera pas la peine de lire votre lettre (et le CV qui va avec !) ; au mieux, il tentera de viser la corbeille à papier, et, quoi qu'il arrive, n'attendez pas de réponse, même négative.

6. Négliger la formule de politesse d'introduction (mais aussi de fin, puisque celle-ci reprend la première)

Si vous ne connaissez pas le nom et/ou le poste de votre interlocuteur, ne vous contentez jamais de "Monsieur", ou de "Madame" ; utilisez toujours "Madame, Monsieur". Comprenez bien la problématique qui peut se poser si le Responsable RH est une femme, et que la lettre débute par "Monsieur"...

7. Adresser son courrier à une personne qui ne travaille plus dans l'entreprise

Transmettre une lettre de motivation à une personne bien précise, voilà déjà un atout. Mais soyez bien sûr de son existence dans l'organigramme actuel de la société. Personnellement, je recommande toujours de préférer un intitulé de poste, c'est moins fluctuant et donc moins risqué.

8. Omettre l'objet de votre lettre

Vous entrez en contact avec l'entreprise dans un but précis : candidater à un poste. Et, éventuellement, vous répondez à une offre : vous devez toujours la stipuler dans l'objet du courrier.

9. Se répandre et rédiger une lettre de motivation sans fin

Vous devez être concis afin de rester clair et de ne pas perdre le lecteur. Limitez-vous impérativement à une page, et ne vous obligez même pas à en atteindre le bas. Gardez des "munitions" pour votre entretien, n'abattez pas toutes vos cartes ici.

10. Faire un "CV bis"

Recopier votre CV, même en le paraphrasant, n'est pas l'objet de la lettre de motivation. Celle-ci doit apporter des informations nouvelles et/ou vous permettre de développer un aspect du CV.

11. N'exagérez pas votre envie d'occuper le poste

Le recruteur n'est pas dupe. A contrario, ne sous-entendez pas non plus que vous n'en avez rien à faire... Vous devez trouver le juste équilibre en montrant votre intérêt pour l'entreprise, sans tomber dans la flatterie.


Pensez que ce qui précède concerne la lettre de motivation traditionnelle, mais que toutes ces recommandations sont aussi valables dans le cas du mail de motivation. Et si vous rédigez un mail d'accompagnement, qui va introduire la lettre de motivation et le CV annexés, reprenez toutes les consignes en étant encore plus concis.