ParcourSup : exprimer sa motivation, le Projet de Formation Motivé



Sur la plateforme ParcourSup, les candidats doivent accompagner chacun de leurs vœux d'une lettre numérique dans laquelle ils expliquent pourquoi ils espèrent intégrer la formation en question : c'est le Projet de Formation Motivé (notre article ici).



Il s'agit de dédramatiser cette obligation de ParcourSup : l'objectif final est de vérifier que le projet d'études de l'élève correspond à ses compétences et à ses aspirations, notamment dans le cadre d'un projet professionnel s'il existe. En d'autres termes, l'idée est de pouvoir mieux suivre et conseiller ces étudiants qui seraient tentés de choisir une voie "par défaut" ou "parce que je veux rester avec mes potes", et de pouvoir les aider à trouver des formations parfois porteuses d'avenir mais généralement désertées quand tant d'autres sont surpeuplées et conduisent encore trop souvent à l'échec, bref des cursus dans lesquels il s'épanouiront et réussiront plutôt que d'abandonner à la fin du premier semestre.


Le Projet de Formation Motivé permet au futur bachelier, futur étudiant, d'exposer au responsable des admissions pourquoi il souhaite intégrer précisément ce parcours et pas un autre, via des recherches qu'il aura faites sur les attendus de cette formation (site ParcourSup, salon étudiant(*), journées portes ouvertes dans les facultés et les écoles et dans la mesure où les consignes sanitaires le permettent, conseiller d'orientation, et cetera) ; il doit également y souligner quels seront ses atouts pour y réussir, ses compétences et ses qualités, y compris personnelles si celles-ci peuvent apporter un éclairage positif au dossier.


En le rédigeant, le candidat doit aussi être capable de se mettre dans la peau du destinataire, qui va lire plusieurs dizaines, voire centaines, de Projets de Formation Motivés. Il faut donc être performant pour que son dossier se retrouve sur le dessus de la pile. Pour se faire, chaque lettre ne doit contenir que 1500 caractères maximum (sauf exceptions, certains établissements requérant des documents plus développés), ce qui est très court. Cet impératif est bloquant : si le courrier contient 1501 caractères, il est impossible de valider la candidature. Il faut donc être concis, chercher des tournures qui permettent de raccourcir la pensée, des synonymes.



Notre recommandation, un plan (traditionnel) en 3 parties :


1) La formule de politesse d'introduction : "Madame, Monsieur," (c'est suffisant, inutile de chercher à qui on s'adresse exactement)


2) Partie 1 : la phrase d'introduction (une seule phrase !)

Le futur étudiant se présente au lecteur en spécifiant sa situation actuelle et explique en quelques mots pourquoi il compose ce dossier de candidature (idéalement le projet professionnel).


3) Partie 2 : le développement du profil du candidat

Son parcours, sa formation en cours ; exposé rapide de quelques expériences (séjours linguistiques, petits jobs), de passions ou de sports pratiqués, par exemple. Il faut porter l'accent sur ses qualités (autonomie, relationnel, responsabilité, rigueur, etc.) sans toutefois éluder quelques éventuels points faibles, et on parlera dans ce cas de "points à développer". Concernant ces aspects de sa personnalité, le futur bachelier en fait mention à travers le prisme de la formation visée.


4) Partie 3 : le candidat explique son choix

C'est la partie la plus difficile. Le futur étudiant doit, ici, dire ce qui l'a séduit dans cette formation en général, dans cet établissement en particulier (sauf dans le cas d'une logique de rapprochement géographique, puisque, par définition, la proximité du domicile est d'office prise en compte, donc inutile de vous encombrer, le cas échéant, avec ces évidences), mais sans en faire une liste sans fin : il vaut mieux se saisir des 2 ou 3 aspects les plus importants dans le processus de choix et, pour chacun, ajouter quelques mots pour argumenter.


5) La transition entre les 2e et 3e parties permet au candidat de situer dans quel contexte il a eu connaissance de la formation visée et de l'établissement concerné (exemple : "Au cours du Salon de l'Étudiant qui s'est tenu le …, j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec des membres du corps enseignant, qui m'ont conseillé de m'inscrire à …")


6) La formule de politesse qui vient conclure le Projet de Formation Motivé doit être courte et simple : " Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués", par exemple (l'adresse, ici "Madame, Monsieur", est exactement la même que celle employée dans la formule de politesse d'introduction).


7) Ensuite, pour terminer, et en guise de signature, le candidat indique son PRÉNOM et son NOM.



En théorie, le futur étudiant doit rédiger des Projets de Formation Motivés différents pour chaque vœu. Dans les faits, il s'assurera de joindre des lettres adaptées à chaque vœu de formation et différentes si ces courriers sont destinés au même établissement.


Rappel : dans le cadre de nos activités de conseil en écriture / écrivain public, nous vous proposons une gamme de services adaptés à ParcourSup. N'hésitez pas à nous contacter !



(*) Cette année, en raison des restrictions liées à la situation sanitaire en France, de nombreux salons se déroulent virtuellement, par internet. Ce qui peut paraître un handicap apparaît également comme une chance, puisque chacun/chacune peut participer à plusieurs de ces événements depuis chez lui, multiplier les possibilités de rencontrer les intervenants et se faire ainsi une idée plus précise des offres de formation à travers tout le pays.

0 commentaire

Posts similaires

Voir tout