ParcourSup 2020 : dernières consignes


Le processus de candidature dans l'enseignement supérieur via la plateforme ParcourSup touche à sa fin. Déjà, depuis le 13 mars, les futurs bacheliers, ainsi que les étudiants qui vont se réorienter, ne peuvent plus ajouter de vœux. Jusqu'au jeudi 2 avril, ils sont dans la seconde phase.



1. Confirmer les choix

Par défaut, et par définition, tout vœu qui ne sera pas confirmé ne sera pas pris en compte.

De même, le candidat doit désigner le vœu qui lui tient le plus à cœur dans le but "d’éclairer la commission d’accès à l’enseignement supérieur qui pourrait être amenée à vous faire des propositions si vous ne recevez aucune proposition sur l’un de vos vœux », selon le site officiel parcoursup.fr (rubrique "Ma préférence").


2. Rédiger le Projet de Formation Motivé

Chaque vœu doit être motivé : il ne s'agit pas à proprement parler d'une "lettre de motivation", ce document numérique étant limité à 1500 caractères, espaces compris. Le candidat doit aller droit au but, sans aucune fioriture, et expliquer brièvement pourquoi il a choisi ce cursus et ce qui lui permet de penser qu'il va y réussir.

Dans l'un de nos articles, paru en février dernier, nous avions expliqué comment construire un Projet de Formation Motivé : n'hésitez pas à consulter cet article. Voici quelques recommandations supplémentaires :

  • ne jamais écrire directement sur le site : il lui arrive de vous déconnecter inopinément sans avoir enregistré le début de votre travail ;

  • il est conseillé de rédiger ce courrier sur un logiciel annexe, qui inclut un décompte du nombre de caractères, et de faire ensuite un copier-coller ;

  • bien notifier sa présence à des salons ou des réunions d'information afin de souligner sa motivation à poursuivre ce cursus précis ;

  • également, signaler des stages réalisés ou jobs d'été en rapport avec le sujet d'études ;

  • le cas échéant, indiquer son projet de vie et/ou professionnel ;

  • étudier les "attendus" de chaque formation (disponibles sur le site ParcourSup) et en distiller la synthèse sur le Projet de Formation Motivé afin de montrer que celui-ci est le fruit d'un travail préalable.


3. Joindre les diverses pièces exigées

Il est impératif de ne pas négliger cette partie du dossier, car elle peut s'avérer longue et fastidieuse. Par exemple, il faut renseigner un formulaire avec l'ensemble des notes figurant sur les bulletins des années lycée ; certaines formations demandent également de remplir des fiches d'auto-évaluation dans certains domaines comme l'orthographe ; pour les étudiants en réorientation, il faut ajouter l'attestation d’un conseiller d’orientation, qui va appuyer la demande.


4. Établir un CV (toutes les formations ne le demandent pas)

Ici encore, le futur bachelier doit se montrer à son avantage et orienter ses réponses vers le cursus souhaité, notamment en fonction des attendus : par exemple, démontrer sa passion pour les langues étrangères si on vise une licence L.E.A. (Langues Étrangères Appliquées). D'une façon ou d'une autre, il faut toujours affirmer sa capacité à être autonome et à travailler, encore et encore.



La philosophie de ParcourSup est clairement de réduire l'échec. Souvenons-nous que, encore récemment, 60% des étudiants en 1e année redoublaient, changeaient de voie ou abandonnaient. Cette plateforme a été mise en place pour réduire ce taux inadmissible : ainsi, elle a pour vocation de faire en sorte que chaque étudiant soit à sa bonne place à la rentrée suivante.


#ParcourSup #étudiants #ProjetdeFormationMotivé #Études