Lettre de motivation : le jeu des 7 erreurs


La lettre de motivation vous permet d'exposer la raison de votre candidature, et représente une opportunité pour mettre davantage encore en relief votre CV. Mais trop souvent, on y retrouve des erreurs basiques qui peuvent à peu près vous garantir que le recruteur ne vous appellera jamais.



1. L'erreur de destinataire

Vous adressez votre lettre de motivation à « Monsieur » alors que la Direction des Ressources Humaines est dirigée par une femme, ou inversement : erreur fatale !

Ou encore, vous désignez tacitement Madame Durand comme votre interlocutrice, parce que vous avez trouvé son nom sur internet, et n'avez effectué aucune vérification : pas de chance, Madame Durand a quitté la société il y a 6 mois !

💡 Comment faire ? Faites quelques recherches, plus ou moins approfondies, pour savoir qui va traiter votre candidature : au mieux vous apprendrez le nom de cette personne, à défaut son sexe, et si aucune information solide ne vient dissiper vos doutes, utilisez la formule passe-partout « Madame, Monsieur ».


2. Une lettre de motivation trop longue

Vous ne rédigez pas un roman, il ne s'agit pas de vous lancer dans une fable sans fin : la lettre de motivation ne doit pas dépasser une page. UNE ! Qu'on se le dise !

💡 Comment faire ? Apprenez à synthétiser ce que vous souhaitez écrire, à hiérarchiser les informations en fonction de leur importance et du moment où vous allez les délivrer : n'oubliez pas de garder des arguments pour l'entretien !


3. Des fautes d'orthographe ou de grammaire

On ne le dira jamais assez : les fautes de français sont un frein à l'embauche. Mais il y a pire : la faute d'orthographe ou de grammaire ultime, celle que vous allez glisser dans la première phrase de votre lettre de motivation !

💡 Comment faire ? Faites-vous aider, faites relire vos documents par une personne extérieure et/ou par un professionnel.


4. Un copier-coller de votre CV

Votre lettre de motivation est destinée à compléter votre CV et non le répéter, sans quoi elle ne serait pas d’un grand apport.

💡 Comment faire ? Entrez dans les détails de certaines compétences acquises et exercées, de missions qu'on vous a confiées, donnez des exemples, et pourquoi pas des exemples chiffrés, de vos principales réussites.


5. Une lettre de motivation standard

Un recruteur apprécie vraiment une lettre qui s'adresse à lui et rien qu'à lui, qui ne soit pas la même que vous utiliserez pour l'ensemble de ses concurrents, ou une lettre que vous aurez trouvée sur internet. N'oubliez pas que le recrutement est un véritable métier au sein d'une entreprise, la personne qui en est en charge voit passer un grand nombre de candidatures et ne prête guère attention à un courrier stéréotypé.

💡 Comment faire ? Rédigez une lettre spécifique au poste pour lequel vous postulez et à l’entreprise concernée : montrez que vous avez fait quelques recherches concernant cette entreprise et expliquez pourquoi vous êtes intéressé par ce poste.


6. Des points faibles mis trop en évidence

Si vous ne répondez pas aux exigences du poste, cela transparaîtra clairement au travers de votre CV. Inutile, donc, de commencer votre lettre en disant que vous êtes conscient de vos lacunes. Pour mémoire, dans la majorité des cas, un recruteur étudie d'abord le CV et, si celui-ci lui paraît digne d'intérêt, il poursuivra par la lecture de votre lettre de motivation : s'il estime donc que la faiblesse de vos compétences dans le domaine n'est pas un obstacle, n'en rajoutez pas une couche.

💡 Comment faire ? Trouvez un angle pour illustrer comment vos expériences passées vont vous servir à être efficace dans l'emploi visé nonobstant votre méconnaissance du secteur.


7. Un argumentaire tourné autour des bénéfices que VOUS pourrez retirer d'une collaboration

Que vous souhaitiez partager votre enthousiasme à l'idée d'intégrer l'entreprise semble naturel. Mais un recruteur veut savoir ce que vous allez apporter à l'entreprise, de quelle manière vous contribuerez à sa croissance, et non le contraire.

💡 Comment faire ? Indiquez la joie que serait pour vous le fait d'être recruté par cette entreprise en filigrane, sans insister, et concentrez-vous sur ce que va gagner la société en faisant de vous son nouveau collaborateur. Vous pouvez éventuellement montrer comment votre enthousiasme sera votre force, mais toujours sous l'angle de la manière dont l'entreprise en tirera profit.