Curriculum Vitae : réponses à vos questions (2/2)


Vous le savez, il n'y a pas une mais plusieurs façons de construire un Curriculum Vitae. Le seul objectif, commun à toutes ces méthodes, est de parler à l'oreille du recruteur, d'attirer son attention et de déclencher chez lui l'envie d'en savoir plus sur vous.

Voici quelques-unes des questions qui reviennent souvent dans les conversations que j'ai avec vous, et les réponses que j'y apporte. Mais attention : il s'agit de mon point de vue, et, évidemment, libre à vous de ne pas suivre mes conseils.



PARTIE 1 : LE CONTENU DU CV → à consulter ici


PARTIE 2 : LA MISE EN FORME DU CV


1) Combien de pages pour mon CV ?

Réponse DG CONSEIL : ça dépend, mais ...

Mais faites tout pour que votre CV tienne sur une page. Soyez inventif mais judicieux, jouez avec les colonnes pour gagner de l'espace dans la verticalité, réduisez les marges, soyez plus sélectif dans les informations que vous délivrez, ... Je rappelle encore une fois ce chiffre, un recruteur ne passe en moyenne que 30 secondes sur un CV ! Donc plus vous serez synthétique dans votre manière de vous présenter, plus votre CV aura d'impact.

→ En cas d'expériences professionnelles multiples, et si vraiment vous n'arrivez pas à réduire d'autres items, comme les diplômes, par exemple, vous pourrez présenter votre CV sur deux pages, en deux rectos, pas en recto-verso.

→ Une autre méthode, qui tend à prendre de l'ampleur, lorsque vous portez votre candidature par mail, consiste à créer un portfolio en ligne, dans lequel vous développez certains aspects de votre expérience, comme les compétences acquises ou vos succès dans les missions qu'on vous a confiées. Ainsi, vous évitez de surcharger votre CV et offrez tout de même la possibilité au recruteur d'aller plus loin dans sa connaissance de vos capacités via un simple lien que vous lui indiquerez en fin de l'item concerné (généralement celui de l'expérience professionnelle).


2) Y a-t-il une police d'écriture que je dois utiliser par convention ?

Réponse DG CONSEIL : non.

Justement, l'intérêt des outils informatiques mis à votre disposition permet de se démarquer aussi sur ce point. Sachez que la plupart du temps, les documents reçus par les recruteurs utilisent les polices d'écriture Arial et Times New Roman. N'hésitez pas à sortir des sentiers battus en cherchant une police qui vous correspond et qui soit à agréable à lire.

Mais attention, toutefois, ne vous laissez pas aller à employer des caractères farfelus : le CV (et la lettre de motivation) reste un document professionnel, pas un tract publicitaire. De la même façon, limitez-vous à 2 polices maximum par document : une première pour les titres et sous-titres, et une seconde pour le corps du texte.

Pour ce qui est de la taille de la police, évidemment tout dépendra de celle-ci. Sachez que pour les modèles en Arial ou en Times New Roman, le point utilisé généralement est à 12. L'interlignage est un autre sujet d'importance : il est d'usage de le fixer entre 1,3 et 1,5. Mais qu'il s'agisse de la taille de vos caractères ou de l'espacement entre les lignes, adaptez-les en fonction de la quantité d'informations que vous indiquez sur votre CV : si votre expérience se résume à deux lignes, il vous faudra bien contourner les standards pour que votre document ne paraisse pas vide !

Enfin, concernant la couleur de vos polices, optez pour le noir qui, au-delà de son aspect conventionnel, a l'avantage de ne pas agresser l’œil et l'esprit du lecteur.


3) Si j'envoie mon CV par mail, quel format dois-je lui attribuer ?

Réponse DG CONSEIL : le PDF.

Il n'y a même pas débat sur ce sujet. En privilégiant le format PDF au détriment de tout autre (notamment Word), vous évitez deux écueils majeurs :

→ que votre document ne puisse pas être lu parce que vous utilisez un logiciel de traitement de texte différent (ou le même, mais pas la même version) de celui du recruteur ;

→ que votre CV soit, volontairement ou pas, modifié.


4) Je veux me démarquer, puis-je faire un CV original ?

Réponse DG CONSEIL : non, sauf...

Nous comprenons bien cette envie de vous démarquer. Sachez que, néanmoins, votre seul CV, même sous une forme traditionnelle, devrait parler pour vous et vous permettre de sortir du lot : rien ne remplacera jamais la bonne expérience ou le bon diplôme, en parfaite adéquation avec ce que recherche le recruteur.

Si vraiment vous souhaitez vous lancer dans l'originalité, il vous faudra être bon. Très bon, même. Citons une nouvelle fois, le CV de Léo Primard, ce jeune créatif qui a eu l’idée de détourner des scènes de films et de séries afin de créer une vidéo de motivation pour trouver son futur employeur. Mais cet exemple, s'il est plutôt excellent, ne doit pas vous éloigner du fait qu'un recruteur préférera un CV classique. Encore une fois, adaptez-vous au secteur d'activité dans lequel vous cherchez un emploi : restez classique dans les milieux classiques, autorisez-vous possiblement certains écarts dans des milieux plus innovants.