Candidature spontanée : la lettre de motivation

Mis à jour : juin 2



Une embauche sur trois est réalisée suite à une candidature spontanée !

C'est aussi par ce biais que la majorité des jeunes (lycéens/étudiants) vont chercher un job pour cet été, et il n'est pas trop tard : les récents événements sanitaires ont bouleversé le calendrier saisonnier de nombreuses entreprises et/ou ont créé un épais nuage d'incertitudes autour des perspectives de recrutement pour cet été ; n'hésitez donc pas, frappez aux portes, forcez votre destin !



Afin de rendre votre candidature spontanée la plus performante possible, voici mes conseils concernant la lettre de motivation :


◾ Privilégiez une lettre rédigée via un logiciel de traitement de texte (WORD par exemple) ; dans la mesure du possible, bannissez la lettre manuscrite.

Elle doit être imprimée sur un papier de bonne qualité. ​

◾ Adressez votre courrier à une personne précise : faites donc des recherches, et en l'absence d'un nom, spécifiez un poste ("Responsable des RH" le plus généralement).​

◾ Soignez la forme de votre lettre, mettez-vous à la place du recruteur : un courrier aéré est plus agréable à lire.​

◾ Ne vous embarquez pas dans des formules compliquées, allez à l'essentiel dans un bon français.​

◾ Objectif zéro faute d'orthographe​ du début à la fin de la lettre, également -et surtout- dans le nom de votre interlocuteur.

◾ Mettez vos réalisations en évidence plutôt que vous-même.​

◾ Employez le futur pour ce que vous allez apporter à l'entreprise, et le présent pour parler de vos compétences ; n'utilisez ni conditionnel, ni phrases à la forme négative.​

◾ Énumérer, c'est bien, argumenter, c'est mieux : donnez des exemples.

Ne mentez pas.

Relancez régulièrement ​votre interlocuteur, tous les 10 jours, soit par téléphone, soit en vous présentant.