Allégez vos lettres de motivation !



La rédaction d'une lettre de motivation ne doit plus représenter un obstacle insurmontable : ce document revêt, on le sait, de moins en moins d'importance, et son remplacement par d'autres formats plus modernes, plus synthétiques et aujourd'hui plus adaptés, est inéluctable. Dans le temps que vous accordez à votre recherche d'emploi, il vaut mieux accroître celui consacré à l'élaboration du CV, au détriment donc de celui que vous passerez sur ce qui s'apparente de plus en plus à une lettre d'accompagnement.


Tout mettre en œuvre pour gagner en clarté

Néanmoins, il est des recruteurs irréductibles pour qui la lettre de motivation traditionnelle a un intérêt plus ou moins important, et dès lors il faut composer avec. Pour que ce document apporte de la valeur à un dossier, il doit répondre à l'exigence de la sobriété et de la concision : il ne doit pas être un vaste fourre-tout, où le candidat mixe ce qu'il a déjà couché sur son CV avec ses ambitions passées, présentes et futures, son insatisfaction de la vie qu'il mène actuellement, et pire parfois. Pour mémoire, la lettre de motivation est construite en 3 parties principales :

  • vous : le candidat parle de l'entreprise, ce qui lui permet de montrer son intérêt pour elle ;

  • je : le candidat expose ses qualifications et compétences, qui le rendent éligible au poste ;

  • nous : le candidat développe ce qu'il apportera à l'entreprise, comment son embauche sera gage du bon développement de l'entité dans laquelle il souhaite être intégré.


Des thèmes tabous

À l'inverse, il existe des thèmes qu'il ne faut pas aborder au stade de la lettre de motivation, et que, pourtant, on trouve encore dans de nombreuses demandes d'embauche. Ne pas disserter autour de ces sujets aidera aussi à gagner en clarté, en concision et en sobriété, notre objectif du moment.

  • Le déroulé de votre vie

Pour la crédibilité de votre candidature, il est vital de ne pas paraphraser votre CV : puisque majoritairement, les recruteurs lisent ce document en premier, ils s'attendent à trouver d'autres informations dans le courrier qui l'accompagne. Pour simplifier, on dit que le CV retrace votre vie actuelle et passée (vous, vos compétences, vos expériences) quand la lettre de motivation ébauche votre avenir, sous l'angle d'une future collaboration fructueuse avec l'entreprise que vous démarchez.

  • Des informations vous concernant

Inutile de se bercer de douces illusions, la discrimination à l'embauche existe malheureusement encore ; il est donc inutile de tendre le bâton pour vous faire battre. À ce stade de la candidature, le peu de détails personnels que le recruteur doit connaître de vous se trouve exclusivement dans le CV : vos nom, prénom, adresse, boite mail, téléphone et éventuellement votre âge.

  • Les détails de votre recherche d'emploi

Encore une fois, la lettre de motivation doit démontrer votre potentiel et en quoi votre embauche serait profitable à l'entreprise. Vos galères, passées ou présentes, ne rentrent pas dans ce cadre, même si cela peut tendre à démontrer votre ténacité.

  • Vos prétentions salariales

La lettre de candidature n'est pas le lieu pour discuter argent, car en aucun cas, ce sujet ne sera le moteur d'une collaboration précieuse pour l'employeur (or c'est précisément ce qu'il recherche). La question salariale sera abordée lors d'un entretien d'embauche, et vous pourrez bien plus aisément en débattre, d'autant que, en vous invitant à une entrevue, le recruteur aura tacitement reconnu que votre profil l'intéressait.


D'une manière générale d'ailleurs, il est de bon conseil de garder des munitions pour la phase de l'entretien, au cours duquel vous aurez plus de marge pour aborder un point précis de votre parcours et/ou de votre vie, ou encore un thème que vous jugez d'importance capitale en vue d'une future collaboration : une raison supplémentaire d'alléger votre lettre de motivation.