La lettre de motivation : la collection (6/8)

Mis à jour : août 13


Cet été, j'ai décidé de décliner le thème de la lettre de motivation, en 8 volets, un par semaine. Pour ce faire, je compile ici des articles que j'ai eu la joie d'écrire pour vous depuis 15 mois autour de ce document souvent mal compris, toujours craint et sur lequel une personne en quête d'un emploi passe, à mon sens, bien trop de temps.

Je vous souhaite un bel été, et de bonnes vacances si vous avez la chance de pouvoir en prendre.

Après avoir évoqué la façon dont une lettre de motivation devrait être construite, ce qu'elle doit (et ce qu'elle ne doit pas) contenir, mettons-nous aujourd'hui dans la tête d'un recruteur : qu'attend-il réellement d'une lettre de motivation en 2018 ? De quelle manière réagit-il au fur et à mesure de la lecture de ce document ? Comment lui donner envie d'aller jusqu'au bas de la page ?

1) Une phrase d'accroche qui donne envie de lire la suite : exit les introductions banales ("Je cherche un emploi") ou débordant de prétention ("Vous cherchez le meilleur, je suis celui-là"). En quelques mots, vous devez attiser la curiosité du lecteur : quelle est votre situation actuelle, et quel intérêt représente le poste convoité dans votre parcours professionnel.

2) Une lettre de motivation doit être unique ! Bannissez le copier-coller : les recruteurs sont fatigués de lire les mêmes lettres, construites autour des mêmes mots-clés et bâties sur les mêmes structures.

→ Mettez du sel dans votre candidature et montrez que c'est bien à CETTE entreprise que vous vous adressez : citez quelques chiffres la concernant, quelques dates marquantes.

→ Expliquez ce qui a motivé votre choix : pour cela, il faut faire quelques recherches en amont afin de trouver (et donc écrire) en quoi cette société est différente des autres, quelles sont ses spécificités qui vous séduisent.

→ Le top du top : adressez votre courrier à une personne en particulier dans l'organigramme de l'entreprise (Responsable Ressources Humaines par exemple) ; et si vous avez son nom, c'est encore mieux ! Attention toutefois, soyez sûr de vos recherches, veillez à ce que cette personne soit toujours en poste.

3) Des compétences en adéquation : rien de plus simple, il suffit de reprendre chaque point de la fiche de poste et de les mettre en regard des compétences développées au fil de vos expériences. Détaillez celles qui correspondent, citez des chiffres et/ou des réussites qui vous sont imputables.

4) Concernant la forme de votre lettre de motivation :

- adoptez une structure claire en 3 ou 4 paragraphes bien différenciés, en respectant la règle du "Vous / Je / Nous" : l'entreprise et le poste / moi et mes compétences / notre collaboration future ;

- faites des phrases plutôt courtes : vos arguments auront davantage de poids, et vous ne perdrez pas le lecteur ;

- optez pour un ton enthousiaste : votre joie de rejoindre l'entreprise doit transpirer de votre lettre ;

- contrôlez le caractère irréprochable de votre orthographe en vous souvenant que la moindre faute est éliminatoire, quand bien même tous les points évoqués plus hauts auraient été respectés.

5) La formule de fin doit faire mouche, et il serait dommage de trébucher sur la dernière marche. Vous devez impérativement laisser une bonne dernière impression au recruteur, lui signifier une nouvelle fois votre enthousiasme et votre motivation d'intégrer l'entreprise. Enfin, ouvrez la porte à l'étape suivante : l'entretien.