Pas de pitié pour les fautes d'orthographe : "ce" ou "se"


Le choix entre "ce" et "se" doit être cornélien, si l'on se réfère au nombre de fois où l'erreur est commise, où l'un est employé à la place de l'autre et inversement. Il s'agit, purement et simplement, de la faute la plus commise dans les écrits en langue française.

Pour celles et ceux qui hésiteraient encore, voici de quoi ne plus commettre l'irréparable en matière orthographique.

1) Petit rappel préalable

Ce : pronom démonstratif

Se : pronom possessif

2) La règle

  • Pour bien faire la distinction, il suffit de retenir que "se" est un pronom personnel et se place avant le verbe auquel il se rapporte. Exemple : "la tempête se calme" et non "la tempête ce calme" → le sujet est "la tempête" et le "se", placé juste avant le verbe "calme", s'y rapporte. Si une hésitation subsiste, tentons de remplacer "se" par un autre pronom possessif ("me", "te", "nous", "vous"). Si l'exemple devient "la tempête te calme", avouons que le doute n'est plus permis.

  • À l'inverse, retenons que si l'on peut remplacer "ce" (ou "se") par "cela" ou "celui-là", par exemple, on est en présence du pronom démonstratif, donc "ce" → "Ce matin, nous sommes partis en promenade" = "Ce matin-là". Cette règle est d'autant plus importante dans le cas où "ce" précède un verbe. Exemple : "Ce sera nous dès demain". Certes il y a le verbe, certes il suit "ce", mais il ne se rapporte pas au sujet. Et, surtout, "ce" peut être remplacé par "cela", et non par "me".

"Ce" ou "Se" ? Au final, ce n'est pas bien compliqué de ne pas se tromper !

#Pasdepitiépourlesfautesdorthographe #écrire #coaching #orthographe