Les 10 Commandements de la lettre de candidature spontanée


Le saviez-vous ? 30% des embauches se font sur la base d'une candidature spontanée !

Un chiffre qui ne peut laisser indifférent. Certes, ce taux est à moduler : l'embauche immédiate n'est que trop rare. À notre époque, faute de pouvoir remplir aisément et régulièrement son carnet de commandes, un dirigeant n'est pas nécessairement dans l'attente d'une candidature, a fortiori la vôtre. Non, l'idée est ailleurs. Tout recruteur digne de ce nom compose un vivier de profils : à réception d'une candidature, il l'étudie comme s'il cherchait en effet à renforcer ses équipes ; parfois même, il rencontre le candidat. Ces démarches ne se traduiront sans doute pas par une embauche immédiate, mais, s'il juge le profil intéressant, l'employeur va l'ajouter au vivier, et en cas de besoin, le lendemain, la semaine ou le mois suivants, nul besoin pour lui de rechercher un collaborateur dans l'urgence, il n'aura qu'à piocher dans son vivier. D'où un gain de temps incroyable le moment venu, et surtout ce taux incroyable de 30%.

Nous avons vu récemment les spécificités liées à la lettre de motivation dans le cas de candidature spontanée. Il est donc plus que temps de lister les conseils ultimes qui feront que votre courrier, à défaut de vous donner immédiatement accès à un emploi (mais c'est tout le mal qu'on peut vous souhaiter !), ne finisse pas pour autant à la corbeille, ni dans la bannette du courrier en attente :

  1. La lettre rédigée via un traitement de texte (WORD par exemple) doit être privilégiée. Elle doit être imprimée sur un papier de bonne qualité. ​

  2. Adressez votre courrier à une personne précise. Faites donc des recherches, et en l'absence d'un nom, spécifiez un poste ("Responsable des RH" le plus généralement).​

  3. Soignez la forme de votre lettre, mettez-vous à la place du recruteur : un courrier aéré est plus agréable à lire.​

  4. Ne vous embarquez pas dans des formules compliquées, allez à l'essentiel dans un bon français.​

  5. Objectif zéro faute d'orthographe​ du début à la fin de la lettre, également -et surtout- dans le nom de votre interlocuteur.

  6. Mettez vos réalisations en évidence plutôt que vous-même.​

  7. Employez le futur pour ce que vous allez apporter à l'entreprise, et le présent pour parler de vos compétences ; n'utilisez ni conditionnel, ni phrases à la forme négative.​

  8. Énumérer, c'est bien, argumenter, c'est mieux.​

  9. Ne mentez pas.

  10. Relancez régulièrement ​votre interlocuteur, tous les 10 jours, soit par téléphone, soit en vous présentant.

#emploi #lettredemotivation #CV #courrier #coaching #orthographe